مستغانم كوم
هذه الرسالة تفيد بأنك غير مسجل
ويسعدنا كثيرا انضمامك لنا..



 
الرئيسيةبحـثالتسجيلدخول
أحلى الشبكات الإجتماعية
المواضيع الأخيرة
إذاعة مستغانم
مواعيد الصلاة .

شاطر | 
 

 Google menace de quitter la Chine pour cause de censure

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي اذهب الى الأسفل 
كاتب الموضوعرسالة
gramo
عضو خبير متطور
عضو خبير متطور


عدد الرسائل : 2363
البلد :
نقاط : 4394
السٌّمعَة : 37
تاريخ التسجيل : 19/03/2009

مُساهمةموضوع: Google menace de quitter la Chine pour cause de censure   الأربعاء 13 يناير 2010, 13:57

SHANGHAI/SAN FRANCISCO (Reuters) - Google menace de fermer son portail internet et ses activités en Chine, affirmant ne plus vouloir subir la censure des autorités chinoises sur les résultats fournis par son moteur de recherche.
Cet avertissement du géant de l'internet devrait lui valoir des éloges au nom de la défense des droits de l'homme, mais un départ effectif laisserait le champ libre à ses rivaux, comme Microsoft, dans le pays qui compte le plus grand nombre d'internautes au monde.


if (provenance_elt !=-1) {OAS_AD('x40')} else {OAS_AD('Middle')}






.AdvertMiddle, #AdvertMiddle, #Ads_Middle {margin-bottom: 20px;}

Même si un retrait du marché chinois n'aurait qu'un faible impact à court terme sur Google, les analystes estiment que se couper d'un marché qui a crû de 40% en 2009 dans la recherche sur internet aurait un lourd coût stratégique à long terme.
Le groupe de Mountain View a expliqué envisager ce retrait après avoir été la cible d'une cyber attaque coordonnée et "très sophistiquée" lancée en décembre par des pirates informatiques en Chine. Ces derniers tentaient de s'en prendre à des militants chinois des droits de l'homme, selon Google.
"Ces attaques et la surveillance qu'elles ont révélée (...) nous ont conduits à la conclusion que nous devions réexaminer la possibilité de nos activités commerciales en Chine", a dit David Drummond, chef du département juridique, dans un message posté sur le blog de la compagnie.
"Nous avons décidé que nous ne voulons plus censurer nos résultats (de recherche) sur google.cn et au cours des prochaines semaines, nous allons discuter avec le gouvernement chinois de la possibilité de faire fonctionner, dans le cadre de la loi, un moteur de recherche sans filtre", déclare le groupe dans un communiqué.
Pékin a réagi en déclarant "chercher à en savoir plus sur la déclaration de Google", a rapporté l'agence officielle Chine nouvelle en citant un représentant du gouvernement chinois.
Présent en Chine depuis 2006, Google a été accusé d'autocensurer les résultats de son moteur de recherche dans un pays où certains sites, comme ceux défendant l'indépendance du Tibet, sont interdits. La Chine compte 350 millions d'internautes et, selon une étude d'Analysys International, les services de recherche y ont généré plus d'un milliard de dollars de revenus l'an dernier.
HILLARY CLINTON FAIT PART DE SES INQUIÉTUDES
Dans des échanges d'après-Bourse mardi soir, le titre Google reculait de 1,3%, tandis que Baidu, numéro un de la recherche sur internet en Chine avec 60% de part de marché contre 30% au géant américain, gagnait 6,8%.
Google a généré plus de la moitié de ses 5,9 milliards de chiffre d'affaires du troisième trimestre à l'international, mais il n'a pas rendu publique la taille de ses activités en Chine.
Selon un dirigeant du secteur proche de l'ancien responsable de Google pour la Chine, l'avertissement du géant de l'internet "est lié à la censure et n'a rien à voir avec une décision commerciale".
"Google a hésité longuement avant de prendre cette décision. Depuis l'an dernier, Google parlait de faire un geste pour montrer au gouvernement chinois qu'il ne tolérerait plus une censure stricte sur ses opérations", a-t-il déclaré.
Une éventuelle fermeture du portail google.cn ferait les affaires des sociétés chinoises Baidu, Sina ou Sohu, qui appliquent le filtre imposé par les autorités, ainsi que de Microsoft, qui a lancé récemment une version en mandarin de son moteur de recherche Bing.
"Nous pensons qu'il y a une grande chance que Google ne soit pas autorisé à fonctionner sans censurer les résultats de recherches", écrit dans une note Dick Wei, analyste de JPMorgan.
Toutefois, certains observateurs estiment que les propos du groupe américain ne sont destinés qu'à faire pression sur Pékin à l'heure où les deux parties engagent de rudes négociations.
"Mon sentiment est qu'il s'agit plus d'un commentaire que d'une annonce", juge Wallace Cheung, analyste pour Credit Suisse. "Cela ressemble à un communiqué publié avant de rencontrer les autorités chinoises."
"Nous pensons que Google restera probablement en Chine, qui est un marché vital", écrit de son côté Elinor Leung, de CLSA.
L'avertissement du groupe californien intervient dans un climat de tension accrue entre Washington et Pékin à propos de la liberté d'expression sur internet.
La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a estimé mardi que l'attaque dont a été la cible le portail internet suscitait de graves inquiétudes et exigeait des explications de la part des autorités chinoises.
"Nous avons été informés par Google de ces allégations qui soulèvent de sérieuses inquiétudes et des questions. Nous attendons du gouvernement chinois une explication", a commenté Clinton dans un communiqué à Honolulu.
Lors de sa visite en Chine au mois de novembre, le président américain Barack Obama avait affirmé être "un grand partisan d'un web sans censure".
Version française Benoît Van Overstraeten, Pierre Sérisier et Jean Décotte
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
 
Google menace de quitter la Chine pour cause de censure
استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي الرجوع الى أعلى الصفحة 
صفحة 1 من اصل 1

صلاحيات هذا المنتدى:لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى
مستغانم كوم :: منتدى الأخبار :: أخبار دولية-
انتقل الى: