مستغانم كوم
هذه الرسالة تفيد بأنك غير مسجل
ويسعدنا كثيرا انضمامك لنا..

شاطر
اذهب الى الأسفل
gramo
عضو خبير متطور
عضو خبير متطور
عدد الرسائل : 2386
البلد :
نقاط : 4447
السٌّمعَة : 37
تاريخ التسجيل : 19/03/2009

Karim ziani au teléphone avec le journal Parisien France

في الجمعة 13 نوفمبر 2009, 20:16
Parisien France


Après le caillassage du bus qui les transportait jeudi soir depuis l'aéroport du Caire jusqu'à leur hôtel, en centre ville, les joueurs de l'équipe nationale d'Algérie étaient encore sous le choc vendredi. Dans l'après-midi, la FIFA a réclamé que toutes les mesures soient prises pour garantir la sécurité du match de qualification au Mondial 2010 maintenu demain samedi.




sas_pageid='2358/67022'; // Page : manchettepub/leparisien.com/articles_sportsactu
sas_formatid=1278; // Format : rectangle 2 300x250
sas_target=''; // Targeting
SmartAdServer(sas_pageid,sas_formatid,sas_target);








Les joueurs algériens, eux, gardent en mémoire les jets de pierres ayant blessés trois des leurs après l'éclat de plusieurs vitres du bus et la bousculade ayant suivi leur entrée à l'hôtel.


«Rien ne nous détourne de la victoire»
Joint au téléphone, vendredi après-midi, l'ex-Marseillais et meneur de jeu algérien évoluant aujourd'hui en Allemagne, Karim Ziani est net : «Nous sommes concentrés sur le match de samedi. Rien ne nous détourne de la victoire. La qualification au Mondial, c'est ce qui nous importe», a t-il confié au Parisien.fr.
Interrogé sur l'accueil qui leur a été réservé jeudi soir à leur arrivée dans la capitale égyptienne, Ziani est amer. «Nous les avons accueillis comme des rois à Alger au match aller. Et au Caire on se retrouve dans un guet-apens. C'est inadmissible pour un match de football. On a été attaqué à coups de pierres ou de briques. On était obligés de se coucher à terre dans le bus pour se protéger des projectiles. Ca a duré une minute, mais on eu l'impression que c'était une éternité. C'est grave. (...) Même si les blessures sont légères, quand un joueur clé de l'équipe est touché d'un éclat de verre à la tête, c'est dur à encaisser», explique le meneur algérien. Quant aux accusations des Egyptiens vendredi matin affirmant que la délégation algérienne a été à l'origine de cet incident, Ziani ironise : «On s'est cru dans un piège. On était dans le bus et on a été attaqué, à la FIFA de prendre ses responsabilités. Nous on est là pour jouer au football».
«Si l'Egypte gagne : Chapeau !»
Qu'en est-il du moral de ses coéquipiers? Ziani ne fait pas de détour : «On a une équipe courageuse. On n'a pas peur! Le résultat, c'est sur le terrain. Si l'Egypte gagne, chapeau! Mais, on est là pour la victoire. Une victoire historique pour l'Algérie... Mais on admet pas ce qui s'était passé jeudi soir à notre arrivée au Caire»




leparisien.fr
الرجوع الى أعلى الصفحة
صلاحيات هذا المنتدى:
لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى